Levain facile

Vous êtes plusieurs à me demander la recette, ici, sur mon groupe, en privé ….. Voici donc MA recette ! vous allez avoir 15 000 questions à me poser => c’est normaaaaaal  😀 😀
Le levain étant vivant, vous vous doutez donc fort bien, qui’l va réagir différemment  chez l’un(e) ou l’autre d’entre vous !
Ne vous faite pas une montagne du truc, ça n’en vaut pas la peine et vous viendrez me le confirmer par la suite !! si, si !! j’vous jure ! Ne jurez pas Marie-Thérèse je vous en prie  (on a la culture qu’on peut haing ! )

Prêt(e) ?? ok! alors let’s go comme dirait ma copine Thaï (rappelez-vous !! ) 

Avant de commencer, munissez vous d’un bocal à large embouchure #  sinon vous allez vous retrouver aussi penaud(e) que ce pooooov’ renard  😀 😀

  • un bocal (genre Le Parfait 3/4 litre )
  • une cuillère en bois
  • de l’eau (si vous prenez l’eau du robinet, ce que je vous conseille) laissez-la se reposer au moins 2 heures, à température ambiante
  • de la farine  BIO, ( T 150) et de la farine de seigle pour démarrer

Et c’est tout vous voyez que, jusque là, c’est assez simple n’est’il pas? 

La 1ère des choses à faire est de rincer votre bocal à l’eau claire et de bien l’essuyer. Idem pour votre cuillère en bois que vous frotterez avec un demi citron, rincez et séchez. (Au risque de me répéter, le levain est VIVANT, et il n’aime pas dutou, dutou le chimique. Tenez-le vous pour dit )

Au départ ( JOUR 1 ),

vous mettrez  50g de farine de seigle et 50g d’eau (à température ambiante ) dans votre bocal. Vous touillez sans trop, posez le couvercle sans fermer hermétiquement TOUJOURS ! Vous devez obtenir une consistance de pâte à gaufres, plus épais qu’une pâte à crèpes (facile ! ). Vous laissez tout ça, tranquillement, sur votre plan de travail et tous les jours vous regardez ce qu’il se passe ! des bulles vont apparaître (siiiiiiiii ), une odeur aigrelette aussi …….. Vous n’êtes pas loin d’obtenir le SAINT GRAAAAAAAAL ! votre levain est né !  Yapukà ! (tout ça aura pu prendre……. 2, 3 voire 4 jours! c’est normaaaaaaaaaaaaaaaal ! tout dépend de l’hygrométrie de votre cuisine, de la température toussa toussa !

JOUR 2

(qui en fait n’est pas le  2ème jour, mais l’étape suivante! tout le monde suit? ) vous rajoutez environ la même quantité de farine de seigle (oui !! vous êtes encore débutant(e) et d’eau que la  1ère fois ! (si par inadvertance, (là aussi rassurez-vous, ça arrive au meilleur(e)s d’entre nous) vous auriez 60 g de farine et 40 g d’eau…… c’et pas graaaaaaaaaaaaaaave ! quand je vous dis que c’est facile pffffff  on touille (en essayant d’aérer= des parois du bocal vers l’intérieur) sans trop non plus, si ça n’est pas lisse comme une pâte à gâteau, c’est pas graaaaaaaaaaaaaaaaaaaaave ! ), vous reposez votre couvercle, et vous laissez, toujours à température ambiante, votre bébé levain vivre sa vie d’ado !

JOUR 3

on en est donc au lendemain de la veille (…) vous avez des bulles de partout, ça a gonflé ++ , limite si ça n’a pas débordé du bocal (d’où l’importance de ne pas fermer votre bocal) ! vous êtes une warrior ! vous pouvez vous attaquer à votre 1er pain ! vous êtes trop fort(e)! BRAVISSIMOOOOOO !!!

giphy

 

JOUR 4

non mais, je vous vois arriver avec la question suivante : et après?? je fais quoi??? vous gardez bien précieusement votre chéri et là, vous devez AB SO LU MENT lui trouver un prénom (ou un nom ) c’est à vous de choizer ! Vous le mettez au frigo jusqu’à la prochaine fois (il peut allègrement attendre 3 semaines  sans qu’il vous en tienne rigueur le petit chéri ♥  )

LA VEILLE du jour où vous aurez décidé de faire votre pain, vous sortez votre petit chéri ♥ du frigo, histoire qu’il se réveille en douceur, vous attendez 1h ou 2 (voire + , c’est pas graaaaaaaaaaaaaaaaaave ),  afin qu’il soit à température ambiante, vous rajoutez ce dont vous aurez besoin en quantité pour votre pain et le lendemain, votre petit chéri 3 est prêt !

P. S. : Lorsque vous touillez votre levain, à la fin, il reste de la pâte sur la cuillère. NE TOUCHEZ A RIEN et surtout, surtout, ne faites pas tomber l’excédent dans votre bocal ! (vos doigts (couteau, cuillère… ) sont certes propres mais votre petit chéri ♥, lui, risque de ne pas trop apprécier ! c’est sensible ces petites choses là,  vous savez !!! Commencez avec la farine de seigle, qui est un super booster de levain et ensuite, si vous le désirez, vous pouvez passer à la farine T 150.

Voilà, voilà ! Prenez votre temps, et revenez me voir quand vous serez prêt(e) ! je serais là !
et un grand merci à Monique pour m’avoir appris au tout début <3<3<3

A bientôt

 

Publicités

Pain de mie facile

DSCN1353DSCN1362

Facile, rapide et sans pétrissage !

je ne sais pas si vous connaissez l’excellent blog « Le cul de poule » ici  ? courrez-y vite !!!
Mélanie est une montagne de gentillesse et de disponibilité pour répondre à vos questions sur son blog !!
et ça, quand vous débutez dans le végéta*isme, ça compte énoooormément !

Toujours là à vous prodiguer les meilleurs conseils et petites astuces ❤

Vous me direz normal !! elle est aussi  traiteur végane  ! jetez un oeil et si vous êtes aux alentours du  22 (le département!!! pfff   😀 😀 ), voire même un peu plus loin, elle pourra faire quelque chose pour vous !! et malgré tout ça, elle reste à votre écoute ! ce qui, aujourd’hui est une denrée qui devient de plus en plus rare au fur et à mesure que certaines blogueuses prennent du « galon »…..
J’ai donc bidouillé sa recette de pain de mie sans pétrissage que j’ai trouvé sur son dernier e-book « sandwichs vegan » (une pépite de gourmandiseS ). Sans plus attendre, voici la monmienne :

  • 500g de farine ( T150 et T 110 au pifomètre….. en gros !!!)
  • 7g de sel
  • 400ml d’eau
  • 180 à 200g de levain (suivant s’il est très humide ou pas)
  • en option :  des graines de tournesol, de courge…….

dans un saladier, mettre l’eau, le sel, (les graines) et ensuite votre farine  et votre levain. Mélangez bien le tout (c’est très humide, c’est normal ne vous inquiétez pas ! ), recouvrez d’un torchon sec, et vous laissez lever au moins  12 heures à température ambiante,
(soit le matin pour une cuisson le soir, ou le soir pour une cuisson le lendemain).

Comme pour tout ce qui touche à la « boulange », tout est fonction du temps, de l’humidité de l’air, de la température de votre pièce  etc ….. votre pâte doit doubler de volume.

une fois le temps écoulé,vous versez dans votre moule à cake, recouvert d’un papier sulfurisé que vous aurez passé sous l’eau froide ! vous ne connaissez pas cette astuce???? ça vous ramollit votre papier et vous pouvez ainsi le mettre en forme comme ça vous chante !! elle est pas belle la vie ?

DSCN1362

 

 

 

 

 

Faire cuire à four chaud 220°, 35 mn ;  (là aussi 2 écoles : certains préfèrent mettre dans un four froid, d’autres dans le four déjà chaud…) faites vos essais, n’ayez pas peur votre pain ne perdra rien de sa saveur !! là aussi, autant de fours, autant de cuissons différentes !
Personnellement, je le fais cuire au four vapeur et je démarre à froid !
DSCN1353

et si vous le passez au grille pain, il a un petit goût de Kris***lls, le pain suédois, vous voyez de qui je veux parler??  😀  😀

A bientôt !

Edit du  22/10 :
j’ai tenté cette recette dans une cocotte fermée, départ four froid à 230° (il ne va pas plus haut, le fourbe 😉   ) et voici ce que ça donne  :
DSCN1599

Edit du  29/11 : j’ai tenté dans un four normal, 230 °, graines de sarrasin grillées (kasha) incorporées à la pâte, 30 mn chaleur tournante et ça donne ça :
DSCN1815

 

A bientôt !